MARCEL BERNARD, UN LILLOIS AU PANTHEON DU TENNIS TRICOLORE

Marcel Bernard fut l’un des meilleurs joueurs français de tous les temps (avec une victoire à Roland-Garros en 1946). Les installations du club lillois portent, aujourd’hui, son nom au Faubourg de Béthune. C’est même lui, qui avec Philippe Chatrier (président de la FFT) et Pierre Mauroy, les avait inaugurés en 1990. 

ROLAND-GARROS 1946  MARCEL BERNARD DANS L’HISTOIRE

Le Lillois connaît son heure de gloire en 1946  : dominant en finale le Tchécoslovaque Jaroslav Drobny, il remporte les Internationaux de France à Roland-Garros. Il avait notamment battu, pour se hisser en finale, l’Équatorien Pancho Segura, l’Américain Budge Patty et le Français Yvon Petra. S’il s’agit de son seul titre majeur en simple, il remporta également le double à Roland-Garros en 1936 (associé à Jean Borotra) puis en 1946 (avec Yvon Petra).

Il fut aussi demi-finaliste à Roland-Garros en 1932 contre Henri Cochet. À 18 ans, il n’avait marqué son premier point qu’au cinquième jeu, sous les applaudissements du public. Le score final 6-1, 6-0, 6-4 fut sans appel. En 1936, à 22 ans, il est une seconde fois demi-finaliste contre  Grammet vainqueur du double avec Jean Borotra.

Mais, sa finale en 1946 débuta très mal. En effet, le Tchèque Drobdy mena rapidement deux sets à zéro avant que le Français ne change de tactique. Et cela paie. Le Français fait sept jeux de suite et mène dans la quatrième manche. Drobny semble fébrile et gêné par l'ombre qui envahit le court central. Le cinquième set est à l'avantage du Français qui l'emporte finalement 3-6, 2-6, 6-1, 6-4, 6-3 et remporte le premier tournoi de Roland-Garros de l'après guerre, l'unique titre français avant le sacre de Yannick Noah en 1983, dernier lauréat français sur la terre battue parisienne.

Il est aussi le premier de nombreux joueurs du Tennis Club Lillois Lille Métropole à marquer de son empreinte le tournoi français comme plus tard Thierry Champion, Paul-Henri Mathieu et… en 2012 David Goffin.



Photos : DR        
.. ..